AccueilAccueil  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Un travail de détective

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Siegfried Rochefort
avatar
Nombre de messages : 267
Age : 28
Localisation : Sherbrooke (Québec)
Date d'inscription : 28/09/2011

†Fiche Personnage†
Level: A+
Race de Monstre: Demi-Dragon
Karma:
120/200  (120/200)

MessageSujet: Un travail de détective   Mer 18 Déc - 14:16

Ce lycée est maudit. Rien à voir avec les superstitions, il est véritablement maudit. Quelqu'un quelque part souhaite ardemment sa disparition ou sa destruction, ou peut-être les deux. La première attaque visait la source du kekkaï. Une attaque directe de l'intérieur. Maintenant, avec le froid qui s'installait et qui réduisait de plus en plus la température ambiante, la neige... Ajouter à cela les issues bloquées par la glace...

Pour Areku, une chose était claire. Cette fois, les terroristes avaient appris de leurs erreurs passées. Ils ne s'étaient pas ouvertement manifesté, leur plan avait été mis à exécution, la menace était impossible à ignorer, utilisation adéquate de la peur et de l'inconnu. C'était... beau! Un beau plan. Cette fois, attendre que le lycée n'ait qu'une faible population avait son sens. Moins il y avait d'élèves et d'enseignants, moins il y avait d'individu pour fouiller l'intérieur du kekkaï. Il était donc plus facile de passer inaperçu et de poursuivre l'application du piège. Un plan audacieux.

Si le directeur maintenait le kekkaï jusqu'à la mort des élèves présents, il serait alors facile de répandre la nouvelle et de ternir définitivement la réputation du lycée. D'un autre côté, si le directeur dissipait le kekkaï, alors le lycée sera ouvert au monde humain. De là, une multitude de scénarios s'offraient.

Ce plan était beau, mais un élément était contraire aux principes d'Areku. Si ce dernier était prêt à donner sa vie pour une bonne cause, aucune chance qu'il ne se laisse mourir de froid de la sorte.

Comme d'habitude, le demi-dragon n'avait pas quitter le lycée, même en cette période de vacances. Après tout, si les élèves étaient en vacances, lui travaillait toujours. Percer les secrets de Yokaï était un travail à temps plein. En plus, c'est justement en temps de crise que le plus de secrets sont révélés.

À l'annonce du directeur, Areku était déjà au courant pour la sortie principale bloquées et la chute de la température.  Pour que le directeur annonce aussi froidement la situation, cela voulait dire qu'il était soit réellement dans une situation délicate, soit il voulait encore que les élèves fassent le gros du travail à sa place. La seconde hypothèse restait la plus probable. Le directeur devait certes être gêné par les évènements et résoudre ce problème de lui-même pourrait dévoiler l'étendue de ses compétences à ses ennemis. Quoi donc de mieux que de ne rien faire et de laisser les élèves prendre les devants en les persuadant qu'ils doivent sauver leur vie ou le lycée.

Ainsi donc, Areku profita que le froid soit encore tolérable pour enquêter à l'extérieur. Remarque, les élèves venant d'un peu partout dans le monde, tous n'avaient pas la même tolérance au froid. Pour le demi-dragon, entrainé aux froids intenses du nord canadien, il lui en faudrait beaucoup plus pour être incommodé sérieusement. D'autant plus, avec ses capacités régénératives et ses écailles, la morsure du froid n'avait pas le même effet sur son corps que les individues plus humanoïde en physionomie. Toutefois, le froid allait l'incommodé. Créature au sang chaud, il y avait des limites à pouvoir réchauffer son corps et la mort était un risque bien présent.

Quoi qu'il en soit, en cette journée, Areku se permis de sortir assez légèrement vêtu, soit son manteau ordinaire. Il y avait un fort contraste avec d'autres élèves, déjà complètement couvert, de la tête au pied, d'habits hivernaux.

Il était temps de trouver des indices sur ce qu'il se préparait. Plus la température allait chuter, plus difficile il sera d'enquêter à l'extérieur, c'était donc l'endroit où il était le plus propice de trouver des traces des terroristes.
« Bon. Cette fois, il serait bien que je ne tombe pas sur ni un zombi, ni une gargouille et encore moins une gargouille-zombie. Quelqu'un qui peu parler serait bien. »
Revenir en haut Aller en bas
Adam L. Azimov
avatar
Nombre de messages : 14
Age : 48
Date d'inscription : 23/07/2013

†Fiche Personnage†
Level: B
Race de Monstre: Androide
Karma:
200/200  (200/200)

MessageSujet: Re: Un travail de détective   Jeu 2 Jan - 4:32

Adam ne se doutait pas qu'en arrivant au lycée il découvrirait un tel chaos. Les constantes thermiques de l'endroit étaient en chute. Inquiétant et préoccupant pour les individus de chair.

Le lycée était recouvert, au loin par une vaste couche blanche, suggérant que l'endroit subissait des précipitations cristallines. Et au vu de la couverture de neige, il était évident d'envisager que l'endroit vivait ce genre de déboires climatiques depuis un moment. L'humidité et le froid que captèrent les scanners du droide lui suggérèrent une anormalité. Pire, la protection qui entourait l'endroit semblait s'amenuiser progressivement, risquant de révéler aux yeux de tous la présence de l'endroit mystique.

Il était cette silhouette sombre qui avançait dans le blizzard. Ses traces disparaissaient, recouvert par toujours plus de flocons. Les conditions climatiques de l'endroit plus qu'anormales avaient eut une conséquence terrible : Il n'y avait plus de bus. Adam ne craignait pas vraiment le froid mais il remarqua que ses protocoles d'adaptations tournaient en continu pour bloquer la terrible morsure de l'hiver qui risquait de détériorer son apparence humaine. Il resserra son imperméable et vissa un peu mieux son Fedora qui ne cessait de s'envoler au grès des bourrasques.

Il longea un lac gelé et reconnu le chemin qui le mènerait à l'abri. Il remarqua que la vie animale avait déserté les lieux et la flore attendait- recroquevillée sous terre- le moment propice. Le soleil se leva enfin et Adam pu enfin voir le lycée de ses propres yeux. Et honnêtement, il était un peu déçu. La lettre qui le recrutait précisait un rendez vous à 8 heure dans une semaine. Il lui restait environ 168 heures avant de pouvoir se présenter a ses collèges de l'entretien.

Plus que 10 065 minutes ne le séparait du fameux rendez vous qu'il arriva enfin devant l'enceinte déserte du lycée. Il posa sa valise de cuir marron sur le sol et osa retirer ses gants de cuir, enfin à l'abri du blizzard. Il vérifia l'intégrité de ses systèmes et attendit.

Sous peu, les capteurs thermiques indiquèrent une apparition inconnue. Un être qui semblait morphologiquement humain. Il plissa les yeux, étonné que les constantes thermiques de l'individu soient si stables. Celui ci dit quelque chose à la cantonade.


Bon. Cette fois, il serait bien que je ne tombe pas sur ni un zombi, ni une gargouille et encore moins une gargouille-zombie. Quelqu'un qui peu parler serait bien.

Adam remit ses gants et sortit enfin de derrière l'abri, désormais à vu de l'étrange personnage. Il enleva son chapeau. Visiblement, ce devait être les vacances et quelques élèves avaient du rester dans l'endroit. Le droide activa ses protocoles et déclama

" Bonjour ! Excusez moi de vous importuner, je suis le nouveau concierge, je viens d'arriver. Pouvez vous m'expliquer ce qui se passe? "


Dernière édition par Adam L. Azimov le Ven 10 Jan - 5:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Siegfried Rochefort
avatar
Nombre de messages : 267
Age : 28
Localisation : Sherbrooke (Québec)
Date d'inscription : 28/09/2011

†Fiche Personnage†
Level: A+
Race de Monstre: Demi-Dragon
Karma:
120/200  (120/200)

MessageSujet: Re: Un travail de détective   Jeu 2 Jan - 10:15

Cherchant à couvrir le plus de surface possible sous le kekkaï, Areku commença par la source des problèmes, la sortie bloquée par la glace du kekkaï. Évidemment, le demi-dragon ne s'attendait pas à grand chose. Cette zone servait de bouc-émissaire. Logiquement, c'était là qu'on cherchait à ce que toute attention soit portée.

Logique ou pas, Areku tenait à restreindre son champ de recherche et il serait stupide d'omettre la vérification d'une zone. C'est contre toute attente que l'élève découvrit que l'endroit n'était pas désert. Alors qu'Areku avait atteint l'abri-bus non loin du lac, une silhouette vint à sa rencontre. De ses dires, c'était le nouveau concierge.

L'élève s'arrêta à distance respectable de cet individu d'à peu près la taille d'Areku. Ébouriffant ses cheveux recouvert d'une neige tout aussi blanche que le cheveu lui-même, Areku remarqua que ses cheveux avait commencé à raidir sous l'effet du froid, de la neige et de sa chaleur corporelle. Ayant une bonne quantité de cheveux, Areku n'était pas incommodé pour le moment. La température était pour lui encore «douce». Du moment qu'il n'était pas immobilisé, le danger était minime.

Après avoir observer quelques instants cet étranger, Areku se dit que soit il était arrivé à pied tout juste après que le kekkaï soit complètement bloqué, soit il faisait parti de ceux qui perturbaient le climat, soit on lui avait permis d'entrer et maintenant la sorti était impossible. Présence suspecte, mais aucune certitude.

« Eh bien, concierge, je vous souhaitais bien la bienvenu, mais malheureusement, ce n'est pas possible. Vous arriver en situation de crise et s'il vous est possible de repartir à l'instant, ça vous évitera de devenir une victime supplémentaire. Justement, si vous pouviez me guider par où vous êtes arrivé, j'apprécierais beaucoup.

Pour ce qui est de ce qui se passe, je n'ai pas assez de certitudes pour me prononcer à ce moment. C'est une fois que j'arriverai à l'extrémité du kekkaï que j'en saurai plus.
»

Le dernier énoncé d'Areku était seulement partiellement vrai. Il avait déjà vu de ses propres yeux le tunnel bloqué par la glace. Toutefois, la présence du concierge indiquait un possible changement de situation et il devenait donc vrai qu'Areku n'avait pas la certitude de comprendre ce qui se tramait.
Revenir en haut Aller en bas
Mizore Shirayuki
avatar
Nombre de messages : 359
Age : 26
Localisation : Auvergne
Humeur : Perverse.
Date d'inscription : 08/04/2011

†Fiche Personnage†
Level: A+
Race de Monstre: Yuki Onna
Karma:
100/200  (100/200)

MessageSujet: Re: Un travail de détective   Ven 3 Jan - 14:21

Petite note du mj qui vous regarde (si, si, il vous regarde), et qui vous donne de quoi nourrir le prochain post :

En théorie, personne ne pouvait entrer ou sortir du kekkai. Cependant, la barrière ne s'attendait pas à un être tel qu'Isaac et n'a pas réagis à son entrée. Il ne peut cependant plus sortir, des recalibrations de la barrière ayant été faite. Ainsi, Isaac est bel et bien coincé avec les autres, maintenant.
Revenir en haut Aller en bas
Adam L. Azimov
avatar
Nombre de messages : 14
Age : 48
Date d'inscription : 23/07/2013

†Fiche Personnage†
Level: B
Race de Monstre: Androide
Karma:
200/200  (200/200)

MessageSujet: Re: Un travail de détective   Ven 10 Jan - 5:46

" Eh bien, concierge, je vous souhaitais bien la bienvenu, mais malheureusement, ce n'est pas possible. Vous arriver en situation de crise et s'il vous est possible de repartir à l'instant, ça vous évitera de devenir une victime supplémentaire. Justement, si vous pouviez me guider par où vous êtes arrivé, j'apprécierais beaucoup. "

Le droide se congratula d'avoir anticipé une telle chose. Il avait mit une chose ou deux dans son sac qui pouvait l'aider en cas de " crise " comme le nommait les être de chair. Son esprit s’interrogea alors sur la nature de la dysfonction. La chute de température, l'instabilité du champ mystique qui englobait le lycée... toutes ces éléments clefs étaient des des pièces de puzzle. Il manquait des parties pour que le tableau soit complet : Un coupable et un mobile.

Pour ce qui est de ce qui se passe, je n'ai pas assez de certitudes pour me prononcer à ce moment. C'est une fois que j'arriverai à l'extrémité du kekkaï que j'en saurai plus. »

Pourquoi l'élève voulait il étudier le kekkai? Adam hésita à l'ajouter à la liste des suspects. L'individu ne semblait pas être incommodé par le froid. Un humain ne pouvait rester habillé ainsi dans le blizzard sans en subir les conséquences. Adam manquait de composants chimiques mais il pouvait tout à fait produire un vaccin anti froid temporaire. Son protocole de protection des civils était rigoureux à cet égard. Au coté d'Adam et de ses quelques piles nucléaires, l'élève ne craignait rien. En pensant à haute voix, il s’interrogea


" Pourquoi es tu seul à allez inspecter les alentours? N'y a il personne du comité de sécurité ou de l'établissement pour t'accompagner? "

Partir seul dans le blizzard, cet élève était décidément givré. Le droide s’interrogea sur la légitimité de son protocole de calembours. Il le laissa cependant activé, déterminé à cerner un peu plus ce qu'était l'humour. Le rire était une capacité qu'il n'avait pas acquise. Bien sur, il pouvait reproduire les modalités vocales pour un simuler un mais il ne parvenait pas à saisir la raison même de l'hilarité.

Il retira un de ses gants et tendit une main vers l'élève.


"Quelque soit les circonstances, je trouve qu'il est dommage de ne pas se présenter. Je suis Gédéon, enchanté."

Il ne tarderait pas à lui proposer aide et accompagnement. 700 ans plus tard, il n'aurait pas hésité à activer ses protocoles d'extermination avant ceux de socialisation. Mais les circonstances étaient différentes et en temps que futur personnel du Lycée, il était de son devoir de s'assurer du bien être et de la sécurité des élèves.
Revenir en haut Aller en bas
Siegfried Rochefort
avatar
Nombre de messages : 267
Age : 28
Localisation : Sherbrooke (Québec)
Date d'inscription : 28/09/2011

†Fiche Personnage†
Level: A+
Race de Monstre: Demi-Dragon
Karma:
120/200  (120/200)

MessageSujet: Re: Un travail de détective   Ven 10 Jan - 9:51

L'élève se permis quelques instants avant de répondre à son interlocuteur. Pour un nouveau concierge, il était étonnamment informé. Areku dit tout de même:
« Comme je vous l'ai dit, nous sommes en ce moment en situation de crise. Vous trouverez donc le très peu des membres du personnel et du comité de sécurité encore présent, occupé à maintenir un semblant d'ordre dans le lycée. »

Sur ce, Areku ne resta pas plus longtemps sur place et marcha dans la probable direction d'où venait Gédéon, ignorant la main tendu.
« Areku est le nom qu'on me donne. Vous me pardonnerez mes manières, mais le moment n'est pas opportun pour rester ainsi à rien faire sous cette neige. »

Alors qu'il dépassait Gédéon, Areku ajouta:
« Si le froid vous incombe, je vous recommande de vous diriger à l'instant vers le lycée où la température est encore un minimum clémente. Bien que vous ayez réussi à entrer dans ce domaine, il est probable que vous ne puissiez plus en sortir pour le moment. »

Parmi les êtres encore au lycée, beaucoup avait une tolérance limité du froid. Ayant connaissance de ses limites, Areku savait qu'il faudrait un froid beaucoup plus mordant pour que ses capacités de régénération en souffre. Déjà que ses terminaisons nerveuses étaient limités, il ne ressentait presque pas le froid ambiant. Le réel danger était une chute importante de sa température interne, qui était déjà très chaude selon les standards humains.

En bref, tant qu'Areku n'était pas immobilisé et recouvert de neige ou de glace sur une période très étendu, il avait peu à craindre. Et encore, il avait la capacité de sacrifier ses extrémités, voir même ses membres entiers pour préserver la chaleur et les fonctions de ses organes vitaux. Si son manteau devenait insuffisant, alors il déplierait ses ailes pour se protéger du vent et de la neige. Selon les tests qui lui avait été imposé, Areku savait maintenant qu'il allait mourir de famine bien avant de mourir de froid.

Remarque, ces tests avant été conduit sous des températures naturelles. À des froids si intenses, que la neige ne pouvait presque plus tomber. Si le froid et la neige étaient d'origine surnaturelle, alors la donne pouvait changer. Si c'était le cas, alors Areku aurait droit à une nouvelle information. En attendant, il était en pleine forme.
Revenir en haut Aller en bas
Mizore Shirayuki
avatar
Nombre de messages : 359
Age : 26
Localisation : Auvergne
Humeur : Perverse.
Date d'inscription : 08/04/2011

†Fiche Personnage†
Level: A+
Race de Monstre: Yuki Onna
Karma:
100/200  (100/200)

MessageSujet: Re: Un travail de détective   Jeu 16 Jan - 10:34

Quand Areku se rapproche de la frontière, un mur de glace commence à lui barrer la route. Un bon moyen pour celui qui est derrière tout ça d’économiser son énergie et ne pas la gaspiller à maintenir des blocs de glace de cette taille inutilement.

(désolé, mais comme je ne sais pas vraiment ce que vous comptez faire pour le moment...)
Revenir en haut Aller en bas
Adam L. Azimov
avatar
Nombre de messages : 14
Age : 48
Date d'inscription : 23/07/2013

†Fiche Personnage†
Level: B
Race de Monstre: Androide
Karma:
200/200  (200/200)

MessageSujet: Re: Un travail de détective   Dim 26 Jan - 11:16

« Comme je vous l'ai dit, nous sommes en ce moment en situation de crise. Vous trouverez donc le très peu des membres du personnel et du comité de sécurité encore présent, occupé à maintenir un semblant d'ordre dans le lycée. »

Sur ces paroles, l'élève le dépassa, les laissant seul lui et sa main tendue. Adam ne s'offusqua en aucun cas d'une telle attitude. Ses capteurs étaient déjà en train d'analyser la composition de son souffle. Aucune information concluante ne lui vint et l'identité réelle du jeune mâle. Fort à penser qu'il aurait d'autres occasion pour récolter du matériel génétique. Loin de ces préoccupations, il emboîta le pas de son interlocuteur, rebroussant chemin dans l'immensité gelée.

« Areku est le nom qu'on me donne. Vous me pardonnerez mes manières, mais le moment n'est pas opportun pour rester ainsi à rien faire sous cette neige.  Si le froid vous incombe, je vous recommande de vous diriger à l'instant vers le lycée où la température est encore un minimum clémente. Bien que vous ayez réussi à entrer dans ce domaine, il est probable que vous ne puissiez plus en sortir pour le moment. »

Adam ne savait pas trop quoi répliquer à de tels propos. Peut être devait il le reprendre sur l'utilisation du mot " incombe" et le remplacer par incommoder? Le droide n'était pas son professeur. Éventuellement lui proposer une couche de vêtement supplémentaire ou une injection de serum anti-froid? Le robot n'était pas médecin ni mère. De lui enfoncer son bras dans le torse pour en ressortir un coeur palpitant? Adam n'était plus légion. Il décida donc de remonter le col de son imperméable, d'ajuster son Fedora et de déclarer, sur un ton assez proche d'une réplique de vieux film.

" Ca tombe bien, je n'ai jamais été très doué avec les manières. Arrêtons de perdre du temps et commençons l’enquête." Ces mots étaient ceux de "Dixxon Hill et la corde coupée", Page 143, ligne 32. Cette réplique était compatible avec l'instant à 67%.

D'une de ses mains gantées, il désigna deux endroits au loin dans l'épais blizzard. C'était comme indiquer du doigt la route à un aveugle. A son premier passage, le droide pensait avoir remarqué des formes étranges dépasser du sol autour de la barrière. Recouvertes de neige, il n'avait pas pu définir la nature de ces monticules. Si le lycée était en crise et qu'un crime avait été commis, il se devait de résoudre l’enquête. La complexité de la situation le dépassant encore, il était convaincu que la récolte d'indices pourrait l'aider à assembler les pièces du puzzle.


"Je crois avoir remarqué deux sortes de catalyseurs, légèrement avant la barrière de glace. Je ne sais pas si c'est ce que tu recherches mais je peux t'indiquer la route."

Adam activa ses capteurs thermiques, observant au loin deux taches cramoisies. La remarque d'Akeru était juste. Rester immobile trop longtemps les ménerait à l'ensevelissement voir à la mort pour les êtres les plus fragiles. Sans attendre réaction ou approbation de son acolyte, la silhouette brune s'avança dans la tempête gelée, l'imperméable battu par le vent, laissant derrière lui sa valise en cuir.
Revenir en haut Aller en bas
Siegfried Rochefort
avatar
Nombre de messages : 267
Age : 28
Localisation : Sherbrooke (Québec)
Date d'inscription : 28/09/2011

†Fiche Personnage†
Level: A+
Race de Monstre: Demi-Dragon
Karma:
120/200  (120/200)

MessageSujet: Re: Un travail de détective   Lun 27 Jan - 10:53

Ainsi donc, la glace se formait et se déformait selon la situation. Au passage d'Areku, la glace formait une nouvelle muraille. Gédéon affirmait également avoir remarqué des catalyseurs...

La présence de catalyseurs était logique. Ce qui l'était moins, c'était que Gédéon ait pu passer sans provoquer une barrière de glace. D'une façon ou d'une autre, ça signifiait qu'il 'avait pas été détecté. Il y avait la possibilité de permettre d'entrer mais de ne pas sortir, mais cette hypothèse ne semblaient pas logique et surtout apportait un surplus de complication inutile.

Donc, si la glace se formait et se déformait, ça signifiait que la conservation de l'énergie était importante. Le but recherché était donc que la glace demeure un problème aussi longtemps que possible. Malheureusement, simplement rester près de la glace pour épuiser l'énergie n'était pas possible avec la tempête de neige.

En résumé, c'était un système d'emprisonnement automatisé. Tant que la tempête de neige battait son plein, il ne sera pas possible de s'acharner longtemps contre la glace, qui conservait son énergie lorsqu'il n'y avait plus d'intrus. Ainsi, le plus important, ce n'était pas la glace, mais la tempête et le froid lui-même.

Remarquant que Gédéon n'avait pas pris la direction du lycée, Areku dit donc:
« Ces catalyseurs sont probablement relié à la formation de murs de glace. Autrement dit, c'est le cadet de nos soucis. La glace n'est qu'un obstacle mineur. Le vrai problème, c'est le froid et la tempête.

Toutefois, je m'y connais très bien en artéfacts magiques. Si tu réussis à me guider assez près d'un de ces catalyseur pour que je l'étudie, je vais savoir ce que ça fait exactement. Avec un peu de chance, ça me permettra de comprendre comment pense le responsable derrière cette attaque.
»

Areku était tout simplement incapable d'utiliser la magie. Même s'il n'en avait pas la capacité, il avait acquis lors de sa formation une grande connaissance de son fonctionnement. Instruit par une sorcière pacifique, Areku se servait principalement de ces connaissances pour l'entretient de son amulette d'illusion et de ses autres objets magiques.
Revenir en haut Aller en bas
Mizore Shirayuki
avatar
Nombre de messages : 359
Age : 26
Localisation : Auvergne
Humeur : Perverse.
Date d'inscription : 08/04/2011

†Fiche Personnage†
Level: A+
Race de Monstre: Yuki Onna
Karma:
100/200  (100/200)

MessageSujet: Re: Un travail de détective   Lun 24 Fév - 3:16

La node de pouvoir ressemble à un oeuf dans alien, mais bleu, et en glace. Il lui d'une douce lueur magique. Cependant, l’énergie qui s'en dégage semble provenir du sol, et rien ne permet d'en identifier la source, à moins de creuser le long du lien.

Non loin de vous, à environ une centaine de mètre, des explosions d’énergies traversent le blizzard. Quelqu'un ou quelque chose n'a pas l'air content du tout. Vous serez les premiers sur place.
Revenir en haut Aller en bas
Adam L. Azimov
avatar
Nombre de messages : 14
Age : 48
Date d'inscription : 23/07/2013

†Fiche Personnage†
Level: B
Race de Monstre: Androide
Karma:
200/200  (200/200)

MessageSujet: Re: Un travail de détective   Mer 26 Fév - 9:06

« Ces catalyseurs sont probablement relié à la formation de murs de glace. Autrement dit, c'est le cadet de nos soucis. La glace n'est qu'un obstacle mineur. Le vrai problème, c'est le froid et la tempête.

Le droide savait qu'en dessous d'une certaine température, le corps humain devenait particulièrement friable. Il tenta de compatir, imaginant la sensation de froid, la constriction des capillaires sanguin ou la perte des extrémités en vain. Son corps ne connaissait ni engelure ni rhume passager. Par contre, il comprenait parfaitement l'embarras que causait la tempête. Visibilité en dessous de médiocre, capteur sonore surchargée par le bruit des bourrasques, l'endroit semblait parfait pour une embuscade. Il fallait simplement qu'une créature puisse coexister avec le blizzard. Il les séparerait et les égarerait, laissant le climat agir.

Toutefois, je m'y connais très bien en artefacts magiques. Si tu réussis à me guider assez près d'un de ces catalyseur pour que je l'étudie, je vais savoir ce que ça fait exactement. Avec un peu de chance, ça me permettra de comprendre comment pense le responsable derrière cette attaque. »

C'était un talent qu'Adam envia un instant. Dans le futur, l'extermination des non humain avait progressivement aseptisé la surface de la planète de toute particule inconnue. Tout était contrôlé, régulé et classifié. Il se doutait que sa base de donnée ne lui apporterait aucune information concluante sur ces antiques artefacts.

Arrivé près de la source d'énergie, Adam n'en croyait pas ses capteurs auditifs. Etait ce des cris ou des grognements qu'il semblait percevoir? Il indiqua le tas de neige d'ou provenait l'énergie à Akeru, laissant les spécialistes en action, le regard ailleurs tentant de percer le blizzard de ses yeux ambrés.


"Akeru, j'ai l'impression que quelque chose nous observe."

Etait ce une silhouette fuyante qu'il avait cru voir danser au milieu des flocons? Cela faisait longtemps qu'une telle chose n'était pas arrivée: Le droide doutait. Il pointa de sa main gantée l'endroit ou il avait cru apercevoir l'irrégularité quand des détonations se produisirent, éclairant le blizzard d'une lumière aveuglante. Naturellement, il se mit entre Akeru et la chose.

"Ca arrive." murmura il, ses paroles dévorées et emportées par le brouhaha du blizzard. Le robot se demanda si ils n'étaient les prochains au menu.
Revenir en haut Aller en bas
Siegfried Rochefort
avatar
Nombre de messages : 267
Age : 28
Localisation : Sherbrooke (Québec)
Date d'inscription : 28/09/2011

†Fiche Personnage†
Level: A+
Race de Monstre: Demi-Dragon
Karma:
120/200  (120/200)

MessageSujet: Re: Un travail de détective   Mer 26 Fév - 14:05

Ledit catalyseur était finalement un gros œuf de glace bleu.

Areku analysa donc l'objet à voix haute comme il en avait l'habitude. C'était ainsi plus facile de structurer ses pensés et donc, son analyse. Malgré tout, Areku ne parlant pas vraiment à autrui, se parle à une vitesse assez impressionnante.

Sans toucher à l'objet, Areku se contenta d'observer les formes, la luminosité, les signes distinctifs...

« Hum... alimentation inefficace du cristal... L'énergie provient d'une canalisation souterraine à sens unique, mais a débit plus élevé que la consommation du catalyseur. Le surplus d'énergie corrompu par le cristal est converti en lumière pour éviter que les retombés arcaniques ne causent des interférences avec l'arrivé de l'énergie pure.

Le type d'énergie est clairement du type spectral B, expliquant pourquoi le débit est trop grand pour le cristal. De toute évidence, le type d'énergie approprié est le type spectral A. À moins que... l'énergie du type spectral B est utilisé parce que le type spectral A ne permettrait pas de maintenir les murs de glace advenant le cas où la glace devait être maintenu sur une période prolongé.

Le cristal avec sa forme d’œuf est particulièrement bien formé pour recevoir le surplus d'énergie du type spectral B par le bas et prendre uniquement la quantité d'énergie nécessaire et transformer le reste. D'autant plus, qu'il ne faut qu'une légère diminution de la vitesse mystique pour faire passé du type spectral B au type spectral A, permettant ainsi au catalyseur d'envoyer un faisceau d'énergie de type spectral A vers l'autre catalyseur en utilisant le haut plus étroit.

Puisque ce n'est pas l'énergie qui manque, ce système crée alors un détecteur de mouvement constant. Il suffit alors de former un mur de glace quand le faisceau d'énergie est brisé par le passage d'un corps arcano-réactif d'ordre biologique.

Je remarque également des modules d'adaptations et d'évolutions basiques... Étrange, ce catalyseur émet deux type d'énergies vers l'autre catalyseur. En plus du type spectral A, il y a aussi le type spectral F qui est d'ordinaire brisé par un corps arcano-réactif d'ordre mécanique...
»

C'est à ce moment que le demi-dragon fut interrompu par Gédéon sur un potentiel observateur. Areku ignora toutefois la remarque. Lorsqu'il aura la certitude que quelqu'un les observes, ça vaudra la peine de suivre la piste.

Puis, juste pour prouver l'intuition de Gédéon, plusieurs détonations survinrent. C'était près... trop près.

« C'est nouveau les booms. »

Sans perdre un instant, le demi-dragon se précipita en direction des explosions. Si c'était ami, Areku avait quelque tests en tête pour soumettre aux catalyseurs. Si c'était ennemi, alors idéalement, ça pouvait parler et en dire plus sur ce qui se passait.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Un travail de détective   

Revenir en haut Aller en bas
 

Un travail de détective

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» HAITI-JOBS-HAITI-TRAVAIL-HAITI TRABAJO-HAITI EMPLOIE-EMBAUCHAGE
» Plan d'action: ministere des Affaires Sociales et du Travail
» Atelier de travail sur le phénomène de l'exclusion dans la société haitienne
» Le travail ... Toujours le travail ... ( Pv Hermione )
» T' as du travail? Je m'en fiche ~? Viens chanter avec moi ? [PV May ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Rosario † Vampire rpg  :: Hors RPG :: Event de l'hiver-